Naviguer les blessures par Elliot Cardin


Les blessures font malheureusement partie de la vie des coureurs. Ce n’est pas surprenant, puisque la course est un sport d’impact générant un grand stress mécanique. Bien sûr, il est possible de les éviter, mais il n’en demeure pas moins que plus de 60% des coureurs en seront victimes chaque année. Pour ma part, depuis le mois de novembre, je souffre d’une blessure à la hanche. Je viens tout juste d’entreprendre un retour à l’entraînement. Dans cet article, je vous ferai part de différentes réflexions que j’ai eues par rapport à cette blessure et je vous partagerai quelques conseils pour aborder, soigner et éviter une blessure.

Si vous êtes comme moi un grand passionné de la course, devoir arrêter pour soigner une blessure sera extrêmement difficile mentalement. Mon conseil pour ne pas vivre trop intensément l’absence de la course dans votre vie est de vous trouver un ou plusieurs défis qui vous occuperont l’esprit durant votre convalescence. Cela peut être tout simple. Pour ma part, je me suis donné comme défi de mieux organiser mes entraînements et du coup m’informer sur les bases de la course à pied. Avec ces nouvelles connaissances, j’ai élaboré mes plans d’entraînements pour mon retour à la course et mes objectifs 2019.

Il faut aussi apprendre à voir le côté positif. Cette pause renforcera votre motivation pour la course. C’est aussi l’occasion de prendre le temps d’apprécier davantage d’autres sphères de votre vie qui sont parfois négligées dans le tourbillon des semaines d’entraînements, du travail, des études et des obligations de la vie.


Une blessure survient généralement à cause d’un déséquilibre. Pour l’identifier, je vous conseille l’aide d’un professionnel de la santé spécialisé en blessure sportive et l’ajout d’activités de renforcements et d’étirements. Ma hanche a probablement « lâchée », car j’en faisais beaucoup, mais aussi parce que j’ai grandement négligé les étirements et le renforcement. Pour être honnête, je ne m’étirais pratiquement jamais. Quelle erreur! Pour remédier à la situation, je me suis mis au yoga. Ce fut une belle découverte. Cette pratique est idéale pour les coureurs et beaucoup moins monotone que des étirements statiques. De plus, il est possible d’effectuer des postures sollicitant la musculature pour le renforcement. Bref, cette pratique est tout autant excellente pour soigner qu’éviter les blessures. Si l’envie vous prends d’essayer, venez faire un tour chez Ivy espace yoga pour « yogater » avec moi!

Tout comme l’étirement, j’ai aussi négligé les massages musculaires. Afin d’éviter les blessures, prenez un petit cinq minutes après chaque séance pour rouler les muscles sensibles. C’est tout simple et peu dispendieux. Utilisez une balle ou bien un « foamroller » pour attendrir vos muscles crispés. Il existe une panoplie de vidéos sur internet pour savoir quoi masser et comment bien utiliser ces outils. Voici une vidéo qui vous aidera https://m.youtube.com/watch?v=LZe_ACdrQBs

Quand la blessure le permet, il est aussi idéal de continuer l’entraînement en pratiquant une activité sans impact. La natation et le vélo sont d’excellentes options.

Pour finir, n’oubliez pas que lors de la reprise de l’entraînement, il faudra être extrêmement prudent et le faire graduellement en suivant les recommandations de votre professionnel de la santé sportive pour éviter de vous blesser à nouveau. Alterner une journée active et une journée repos. Une fois que vous serez en mesure de courir confortablement, augmentez le volume très progressivement tout en étant à l’écoute de votre corps. Surtout, ne lâchez pas les bonnes habitudes adoptées lors de l’arrêt, elles vous garderont à l’écart d’une éventuelle rechute.

Sur ce, bonne saison à tous et gardez en tête que le meilleur moyen de progresser est de rester en santé afin de demeurer constant dans son entraînement!


2 commentaires


  • Carolle

    Très sage ce texte!! Fière de toi mon grand ☺️


  • johanne

    Merci pour ce billet vraiment intéressant et tres bien écrit.


Laissez un commentaire